Secteur CUNEL et Dannevoux.

 C' est un secteur "chez les autres" : la Meuse ; mais ils sont tellement voisins ! : les mêmes bois , les mêmes prés, les mêmes fleurs, les mêmes vaches dans les prés , et les mêmes maisons ( et avec des gens semblables ..!)...-mis à part que certains ont des blocks dans leur jardin, chose rare - et recherchée par certains)...

Secteurs fortifiés de plus en plus fortifiés, doublés, triplés, car plus on va vers l'Est, plus on se rapproche de la rocade ferrée Metz-Sedan allemande, nécessaire et obligatoire, et au delà, aux approvisionnements. C'est en effet à Metz, gros centre de stockage et de distribution  qu' arrive le Kanonen Bahn, la voie ferrée multiple qui part de Berlin, et arrive à Metz,Haupt zentral bahnhof, aprés 800 km de réseaux; voies construites à partir de 1888,avec seul but: - "envahir et écraser la France". Et c'est vers cette rocade, hyper défendue, que Foch et Pershing enverront l'AEF, avec des gens, soldats, mais pas au niveau " guerrier" des Français, et surtout des Allemands, hyper entrainés et  hyper encadrés. Et ce sont les Américains qui auront le maximunum de pertes en peu de temps,ratio de UN tué au mètre:-sur1.200.000 hommes  engagés sur 24 km, il y a  24000 tués du 16 septembre au 11 novembre ! Il est vrai qu'ils n'ont pas été aidés par le temps, l'Argonne, la boue, la logistique et le peu de voies, et la férocité et l'organistion-même s'ils n'avaient plus rien- des Allemands. ...Plus rien, de part le blocus et les manques d'exportation donc de sous; les manques ont entrainés 500.000 morts de faim, ou malnutrition ,dans les Empires Centraux. Avec en plus,à la fin de la guerre, l'Influenza; beau nom pour la grippe espagnole, 20 à 30 millions de morts (même à Carcassonne, au carré militaire du cimetière Saint-Michel :il y a là bas des soldats Turcs, une dizaine, prisonniers de Gallipoli, embauchés par les départements pour arranger les routes et chemins au titre de prisonniers de guerre; presqu'au moment d'être libérés, ces Askéris ont été frappés par la grippe et la mort)

 - Trois lignes parcourent le secteur : - la Harazée -Varennes - Cheppy- Malancourt-Forges ;

                                                            -ligne Kriemhilde,de Grandpré à Haraumont par Romagne- Cunel -Vilosnes- Dannevoux - Brieulles sur Meuse; camp allemand prôche : le Munster Lâger.

                                                            - ligne Freya de Boult aux Bois à Dun sur Meuse. S' y rajoutent des tronçons, en fonction du terrain : Isenta , Ath , Wolker,...

   P.C 1917-18       P.C plus mats radio ....dans ses bois

.En fait , la ligne générale  se raccroche à la Meuse , et aux défenses allemandes du nord de Verdun : Haraumont , Damvillers , Peuvillers et sa gare monstrueuse , qui approvisionnait l'artillerie allemande qui jetait sur Verdun  le tonnage des quarante trains de munitions quotidiens ( 25 millions d'obus lourds :150 mm, 210mm etc, du 21 février 1916 à mi décembre , et le double de "petits obus" : 105 mm ,77mm, pour "faire le ménage" ,  mais ceux-là n'étaient pas comptablisés).

A Haraumont , "sur un mont", comme son nom l'indique, se termine la ligne Kriemhilde , partie de Grandpré, et passant par Fléville, bois de Montcy, et Romagne; dans Haraumont-village, il reste en plein village un gros bloc massif à canon...En quittant la route Verdun- Dun, D 964 et ex RN 64 ! sur la droite pour monter vers Haraumont ( à gauche , s'est difficile : Meuse et canal, plouf) par la  D 110 , dans les premiers virages, face sud du thalweg, à contre-pente de Verdun, on peut encore voir les six fouilles de gros minen , au bas de la pente de la grosse colline portant Haraumont... ( sur les cartes IGN , il est marqué :abris ) . A l'entrée sud de Sivry sur Meuse , un gros bloc à contre-pente, bien caché , à gauche, en parpaings-béton pleins, à deux M.G ," qui attendait le monde"..(en montant vers le Nord)

 La défense s'articule sur Cunel, les bois de Dannevoux , de Nantilloiset de Haraumont,la Grande Montagne..

    Organisation  des défenses , installées là depuis fin 1916 : - la première ligne, en tranchées, est installée sur la crête militaire, faibles incidences du terrain , situé en collines boisées à pentes douces; des boyaux perpendicaliares ménent sur deux cent mètres environ à une ligne d' abris  ou stollen bétonnés, installés à contre-pente, et en ligne, tous les 50 mètres; tous reliés par téléphones ; présence de bases de mâts-radio par endroits. Nombreux impacts de gros calibres , 105 et 155 mm ; ligne visible vers Brieulles sur Meuse, dans les bois communaux. ( dans les cultures , tout a été recouvert-enfoui-rebouché).

 Mais déjà , sans revenir sur le terrain , fréquenté il y a plus de  vingt ans , on peut s'apercevoir , sur prises aériennes -google Maps- que : entre Cunel et Brieulles sur Meuse à mi chemin, et à 200mètres-sud de la D 123 , sur 300 mètres  , de nombreux impacts en rafale de "lourde" écaillent le sol ( rebouchés; mais , çà trace) ; Bois du Peu de Faux !; c'' est , qu'au dessus  - nord de la route, dans un creux du terrain , était installée une casemate grosse à M.G, qui a été petit à petit enlisée-recouverte par les labours ,et qui battait le réseau barbelé au sud ; l'épaisseur des réseaux de fils barbelés atteignait quelquefois  50 mètres, et pouvant aller jusqu'à 100 mètres !;( mais à l'époque ,il n'y avait pas de "numérique !",donc , pas de photo-souvenir); même démarche : dans un bloc situé dans le bois, bloc-minen ,  des obus à gaz écrasés jonchaient le sol : enveloppe  de fer et ampoule de verre épousant l'ogive ; il y avait aussi un casque de doughboy avec un arbuste qui poussait dedans , et plus loin  , une pioche, le manche en bois pourri , était englobée dans une fourche d'arbre , à trois mètres de haut ! Mais il fallait presqu'une brouette pour charrier un bon appareil photo et des objectifs (il y a 40 ans environ ,  rencontré un affut de M G 08 écrasé dans les bois d'Ariethal !passé devant  seulement !).  - Ouest d u Bois de Cunel, sud village : terrain bouleversé, "mis en passoire" ; çà n'est qu'à 600 m derrière-sud-est du cimetière U.S de Romagne.( impacts multiples de 155mm).( 155mm :munition  minimum , avec les dix kilos d'explosif qu'elle contient , pouvant affecter et détruire des réseaux de fils barbelés trés larges ; mais les petits chars Renault F.T feront mieux ...et d'un seul coup , sans beaucoup de  bruit et soudainement...).

 - A Dannevoux et Sivry , venant d'Epinonville , Varennes, la section de ligne Hindenburg porte le nom de " Gieseler Stellung"; trois petits bloks font jonction dans le bord de Meuse avec la colline fortifiée de Dannevoux.

 - Sivry sur Meuse : aérodrome allemand d'avions de chasse ; il a eu comme membres ,  des as , Boelke et Von Richthoffen ( site : luc petitjean free, forces explications sur Sivry sur Meuse) et Goering ( moins gros !).

    Ex V.F allemande Nord Cléry le Petit DUN;tout l'monde n'a pas de blok ds son jardin!D 304.Blok verrou de routerestes tranchées crenelées/env,3 KM boisCunel,trous individuels en foule, prés tranchéesCunel,restes tranchées crenelées comblées Cunel, route entre Cunel et Brieulles sur Meuse, dernière bretelle de la Ligne ; dans les bois: restes de tranchées, comblées sommairement, crenelées, dessins de six à sept mètres, visibles sur environ trois kilométres, dans les bois ( Ils avaient des déportés , avant l'heure , pour creuser) . Dans certains "dessins" -redans , intérieurs, il y avait souvent une sape, ou du moins un abri en tôles-mètro, recouvert de pierres, blocs, troncs d' arbres liés, parfois bétonnés, servant de couche d'éclatement aux obus de 75mm, de 105mm percutants , mais pas au 155mm  ( mais quand çà pétait trop, les gens dessous devaient avoir "la tête comme un chaudron !", ou fous de douleur et de terreur !; c'est ce qui se passera à Sedan, sous les bombes d'avion , l'aprés-_midi du 13 Mai 1940 ! ILS ont bien retenu la leçon !).

Ailleurs, dans les champs, les agriculteurs ont repris leurs cultures, une fois les tranchées nivelées; dans le champ, de blé, au dessus de ruisseau Ponthieu, la casemate-grosse-ras de sol-, vue il y a vingt ans, a disparu , recouverte de terre (petite bosse) avec du blé dessus, prés du chemin qui monte vers le bois (genre de celles de Laffaux - ré-éditées en 1942-43 , le modèle étant bon ) . Les tranchées sont identiques à celle de Bullecourt , photo  classique ; des trous individuels longs sont disséminés en foule tant devant que derrière  ( les mêmes trous , distribués-clairsemés-même modéle , se retrouvent partout : retraite de fin 1918 , au sud de Sedan , talus de route RN  31 entre Reims et Fismes,  bois entre Montfaucon et Sud-Cunel , côte de Dannevoux , etc ,etc .....). En lisière du bois principal, nombreux trous individuels étagés, distribués, qques gros trous , preuves que les bois ni les champs n'ont pas changé leurs implantations  tant avant 1914 qu'aprés ( occupation des sols, et surface agricole utile  S.A.U - kif-kif , inchangées depuis trés longtemps ....). Sept kilomètres et demi piles plein Nord de la colonne de Montfaucon.  Cléry le Petit ("ex Bombel" miam-miam ), voies ferrées  détruites-  , qui raccordaient Dun sur Meuse à la Vallée de l'Aisne, Autry, etc;  Voies ex-allemandes et que les Français ont recopiées ; ils ont  repris le même  tracé pour approvisionner le "futur front , sur la Ligne Maginot" ( secteur de la Crusnes , Tête de Pont de Montmédy, Secteur défensif de Marville ; cette voie n' a servi qu ' une fois , aux essais ) ........ DUN sur Meuse: tout le monde n'a pas son petit blockhaus dans son jardin ! on fait ce qu'on peut , dans la vie..( frigo écolo pas cher et involable).. Traces d'impacts en foule, en particulier "de la lourde" , 155mm des GPF , entre autres dans les bois de Cunel ou d'Exermont  Gesnes ( le plus visible : par temps de gel , quand toutes les herbes sont raplaties).

 Depuis les combles de l ' église Notre-Dame de Mont devant Sassey , splendeur, : "col", sur chemin venant de Cunel: nombreuses épluchures de minen, jadis,traces de combats de l ' offensive U.S automne 1918; la ligne  Ath passai en crête ; la ligne de Cunel-Romagne est à cinq km plus au sud. Restes de lignes et de combats sur la crête , dans le bois. Village de Mont devant Sassey, rive gauche de la Meuse. Wp 001656

 Dernière photo : Cunel , dessins crenelés trés visibles dans les bois, lieux o'u celà a été rebouché -par les Allemands, prisonniers, aprés 1918, mais affaissements des rebouchages trés discernables ; dans les zones de culture, c'est  charrué chaque année, donc tout est  plat.    

  Haraumont , bloks: tout le village est fortifié, et bat le plateau d'est en ouest. Wp 000704   Wp 000705                                                                    Case à 2 M.G,Sivry RN64,parpaings béton pleinSivry-sud RN64, case à 2M.G,contrepente

Cunel-Pnthieu,restes tranchées crenelées

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site