Mont de Jeux- Semuy-Voncq

Mt de Jeux Semuy et Voncq.

mt-de-jeux-abri basculé prés D 14mt-de-jeux-3 bloks en 2eme crête!   Voncq , Semuy, Mont de Jeux . Trois villages, rive droite de l'Aisne , qui surplombent le cours d'eau, la plaine occidentale, avec un carrefour de canaux  et de voies ; en temps de paix , c'est trés beau ; en temps de guerre, c'est gênant ; trés gênant.

Voncq . Village  installé rive droite de l'Aisne, sur la berge , trés haute, quasiment une butte ; les Gaulois l'ont fréquentée; les Romains aussi : la voie impériale , du Cursus Publicus  , partant de Reims et allant à Tréves , y passe , aprés avoir emprunté le gué de l'Aisne. Les Allemands s'y sont installés , et en 1916-1917 ,  ils ont fortifié le village , installant des blockhaus prés du canal. Résultat en 1918, à l' offensive : village rasé , comme Neuville-Day - point fort, sur la D 25 qui mène au Chesne , sur le canal  des Ardennes et les écluses Montgon- Semuy. Donc , village reconstruit aprés 1919.

Attaqué le 1 er Novembre par le 14 eme C.A. 

Lieux de combats terribles , en Mai et Juin 1940 à Voncq , les Alleux , entre  les Allemands, 71 eme I.D , de Cologne - Köln , adeptes de " la guerre assymétrique"., et les Français , qui se sont bien battus, ont bien résisté , mais ont été laminés, , écrasés, disloqués par une guerre qu'ils ne comprennaient pas, car elle allait trop vite ; et aussi , qu' ILS étaient TRES méchants..et entrainés à tout écraser .. Les soldats français n' ont pas "fichu le camp" , comme des ignorants ou des "maldisants" racontent ; ils se sont battus ardemment , et ont été écrasés au sol; les autres étaient trop forts, mieux organisés ; beaucoup d' unités ont retraité en combattant, et en flanquant des coups ; voir une unité de DCA , luttant dans les Ardennes, et retraitant par Chalons , Auxerre , Clamecy , le 16 Juin 1940, et terminant " sa guerre" à Tulle ( ouf!) le 24 Juin 1940 ;cité dans site :"adelaitre.pagesperso-orange.fr /Clamecy 16 Juin 1940"( voir encart en bas ).

 Sur le versant de la butte, de Voncq , côté ouest , à voir : une vigne palissée ; mais il ne faut pas trébucher , sinon, gare, on dévale la pente " noire" pour atterir . trés en bas. ( çà fait plaisir de voir une vigne dans les Ardennes ...)( il y en avait , avant , beaucoup vers Termes et Grandpré).

Trés beau point de vue. Village tout neuf ( comme le Chesne, d'ailleurs, un peu loin ;ILS s'étaient entrainés à Guernica !)

  Semuy : carrefour de routes et de canaux; quelques abris dans les colza, trés peu visibles, ou dans des vergers, clôturés, donc " chez les autres" lieu dit ,les Hautes Cayennes ; vu Mr le Maire de Semuy , long entretien trés courtois sur les parages , les usages, les convenances, et trés au courant de l'Histoire de sa localité. Visibles un tout petit peu : un poste de M.G, mais  situé dans les colza , et un P.C, plus haut; ne pas déranger. A Semuy , inscription bizarre, sur briques apparentes, en ressaut du mur : un grand R , et une autre ; elles datent de la 1 ere G.M.  Musée de 1940 , " au Moulin de Warroux" , le long du canal qui monte vers Montgon , par ses " échelles" , les écluses ( nombreuses). Collection effarente , énorme,  d'un passionné de toutes les armes qui ont transité dans les Ardennes entre 1940 et 1944, et récupérées , ramassées , échangées au fil des jours : " il a débuté à douze ans ! "dixit son père .(" sans passion , on n' a rien ; même pas la vie").

                                                                              Sur et dans mur de Semuy;1ere G.M.

De Semuy , part une voie romaine seconde, qui passe par Neuville-Day, puis  passe à l'est de Lametz, , coupe la D 30 , à proximité d'une étable-grange à foin , puis se perd dans les bois; elle aboutissait à Saint-AIGNAN, passant par les environs de Vendresse, et à Donchery et Sedan., chemin des Romains , par St Aignan, Fresnois, gare SNCF de Sedan , Ancien Camp?( de toutes façons, il y avait des chemins partout , les gens se déplaçant  beaucoup , et à pied , donc au plus court ).

                                                                     

                                                                  

 Mont de Jeux : ligne  fortifiée trés caractéristique, et symptomatique de la technique , de la tactique allemandes : les blocs, en ligne tous les 25 -30 mètres ( comme décrit par  Maire de Semuy) : les blocks sont  situés en deuxième crête, et non sur la première qui surplombe l'Aisne ; ce qui fait que les attaquants, réjouis de leur succés à passer la rivière, s'ils passent la première crête aisément, " baissent la garde" , et se retouvent , face à la mort , aprés avoir franchi  cette dite première crête , en butte à une ligne (il y en d'autres) de trois bloks-M.G, côte à côte ,étalés sur 100 mètres de front, qui les massacrent tous ! Deux autres bloks se trouvent à droite de la route , avant d'arriver par l'est, à 350 m de l'entrée du village , mais dans des champs toujours en blé, et ras du sol: les y laisser , invisibles. ( les blocks , comme ceux de Côte Dame Marie , Est Ardennes , secteur d' attaque U.S d' automne 1918 , sont souvent " derrière" la ligne de cr^te , et non à la crête , afin de fusiller à 50 mètres , et d' être non vus et protégés dans la contre pente ; et de plus , la ligne de crête est matérialisée sur une carte , tandis que la contre-pente , " c' est grand" pour tirer dessus et dedans...)

 Plus loin :Trois blocs  sont dans des blés qui poussent : les y laisser, tranquilles ; accés interdit, merci.  Il s'agit apparement  de trois bloks  " à dalles de toit simples" , sans guérite en fer, ou sans "tôle incurvée"  donc à banquette de tir à l ' arrière , et marches d' escalier..." Et  il y en a d'autres plus loin, et encore plus loin !" . "Il y a aussi des bloks enfouis , recouverts; il y en a même un culbuté dans une carriére , plus loin ".... Cet abri basculé dans un trou-carrière-dépot ne semble pas être un abri de tir, mais un P.C, à voir les nombreux taquets de bois  fichés dans les parois du réduit central  afin d'y accrocher autres choses que des armes . Il ne comporte pas de marchepied de tir , ni d' échelle, ni d'accoudoir de tir. mais deux entrées... D' autres bloks sont dans " les Vignes" ( il y avait des vignes)  entre Semuy et Mont de Jeux , dans des vergers ou des parcs-jardins , donc "chez autrui" clôturés; les y laisser ," ils poussent" !( sont  ainsi , et seront protégés-gardés-conservés) . Beaucoup d' autres ainsi que les tranchées , sont charruées- ou comblés-recouverts depuis longtemps . Un bloc-tôlé se trouve dans la cour du chateau, chateau de Mr d' Achon ; le chateau a été détruit en 1918.; mais si l'artillerie française l' a détruit ,elle l'a fait en sauvegardant les deux " pôts à feux" , du XVIII eme siècle , typiques, qui ornaient et couronnaient les piliers et le manteau de la porte arrière ; et bien que ces sculptures soient imposantes , et lourdes, et qui n'avait pas été soufflées par le canon  elles ont  été " soufflées- volées " par des sacripans - voleurs . Le chateau de Mont de Jeux - d'Achon de son nom- n'a pas eu la chance d' etre " oublié " par la guerre et les combats comme celui , plus loin , de Resson, vers Rethel.

 

" Pays" de André Dhotel, écrivain, prix Femina , soixante dix bouquins, romantique ,qui y passait ses vacances; dt "le pays où on n'arrive jamais".

 La rue principale porte son nom, mais sa maison , maison Bussereau ( ou canadienne ?) ne porte pas de plaque indicative ; si quelqu'un fait un " pélerinage" ( " il y a des amoureux-pélerins" ) il est floué ," y sait pas où'-que c'est-y qu'il lôge!". Il en est de même pour des curieux ( "  certes , ils ne sont pas légion !") : de la même manière que : " où c'est la Ligne Maginot , ?  où c'est le fort de XYZ ? où c'est telle voie romaine ? .....Où c' est qu 'est passé Untel ? ..."  . Bien sur , on ne peut  pas mettre des panneaux partout - d'autant que certaines routes en sont pleines !  et il ne faut pas que celà ressemble à " Paris occupé " : panneaux "Feld kommandantur ,Gross Lazaret, 21eme ID KG Z BB, etc 7 eme B.M.C..."; mais quelques panneaux " touristiques" arrangeraient les gens, les curieux ...et les affaires ( cafés, restaurateurs, etc.....) La maison de André Dhotel est adossée à un mur d'enceinte semblant du chateau - sans chateau- , mais avec un splendide portail sur l'arrière " côté des mitrailleuses allemandes-qui sont dans les blés" ( qu' elles y restent , à voir de loin uniquement !).- portail classé M.H.

Encart " en bas"( c'est à dire, et à raconter !)  quant aux Alleux , Semuy , Voncq : dans site-" Clamecy" , je cite :"pseudo réfugiés-1940" ; " le Maréchal des logis Malhappe du 123 eme R.A.L - régiment d'artillerie, de réserve, mobilisé, artillerie légère contre avions, DCA, avait installé une automitrailleuse en panne, dans Clamecy, ( aprés descendi en combattant , de Sedan jusque dans l'Yonne , puis la Nièvre ) . Cette automitrailleuse en panne barrait ainsi la RN 77 aux Allemands ( RN 77 : route nationale " allant de Bouillon à Nevers" , telle qu'elle est décrite vers 1790- 1800 , Bouillon étant français jusqu'en 1815...) ; donc cette mitrailleuse , postée à l'entrée de Clamecy, ennuyait tout le monde , y compris les fantassins de Gross-Deutchland , qui descendaient de Sedan...Stratagème des Allemands, cité par le Docteur Frédéric SUBERT, de Clamecy , " 16 Juin 1940" : " les feldgrau ont réussi à passer à Clamecy en faisant passer , dans le flot des réfugiés, quelques feldgrau en civil , la nuit, qui se sont mis à tirer dans le dos de l'équipe du Mal des Logis Malhappe"....Puis , ils sont rentrés dans Clamecy , ont fusillé quelques 80 tirailleurs sénégalais ( voir monument derriére chez Leclerc , route de Surgy) , histoire de " se faire la main pour plus tard ", ils ont fait sauter le monument aux morts, qui représentait un aigle terrassé  , avec l'inscription " ainsi finit le superbe orgueil de l'empire allemand" ... Le.Monument  est toujours cassé , connu , prés du port-battellerie (" c'est ma route à moi")  Les débris du 123 eme R A L  poursuivis " à 500 mètres" par les Allemands  " sur les talons " , ont terminé la guerre le 24 juin , à Tulle ! Des soldats, cadres ont été fait prisonniers, ou ont été tués, ou accidentés- à cause de la fatigue, mais l'unité -squelettique, est arrivée " à bon port" sans se rendre ! Valeureux gens !. Voir également dans ce site, ou voisins, la politique de terreur genre Guernica infligée à l'Yonne , les 14 ,15 et 16 Juin 1940 . Rien à voir avec la Ligne Hindenburg dans les Ardennes , mais " trés à voir" avec les combats qui se sont déroulés dans les Ardennes, sur ces lieux mêmes: Semuy , Voncq, Les ALLEUX , etc ," la Falaise ", Attigny en mai et Juin 1940.( " c'est pas loin" ).

  blok mitrailleuse s'enfonçant...  Les Hautes Cayennes , à Semuy.
autre blok M.G , ailleurs.....Ilbloc -banquette de tir M.G, quelque part...  mt-de-jeux-semuyblok M.G  blok ,M.G guérite mt-de-jeuxchateau-ferme mt-de-jeux-maison Dhotel   dalle de toit trouéebloc ds pré;autre , derriére Nord

blok out ds carrière prés D 14 et P.N V.F

 
 mt-de-jeuxAbri  type basculé  mt-de-jeux-carrière-dépot-D14,blok outmt-de-jeux blok prés D 14 et V.FA VOIR:laissez les autres en paix mt-de-jeux-,ligne 3 blocs/BLES!!!! Interdit!

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×