Canon Semide , Krankenhaus Sugny 1917

Hopital allemand -Sugny et canon de Semide.

 -  Canon long de marine de Semide ; 380mm. Emprise de 2000 m2.

   Il se trouve à Semide, sud des Ardennes,  , dans les champs, chez autrui ; il faisait partie du "front de Champagne" allemand, armée Von Einem, III eme armée, qui allait de Bétheny à l'Argonne. Il est exastement situé au Lieu-dit : la Noue Ramon ; classé M.H 12 Sept 1922.

Cuve dans sa cuvette  24 mètres maximum de diamètre, enserrée de champs, au sud-est de Semide bien caché et protégé par les collines alentour ; le canon tirait sur le front de Champagne ; tirs  stratégiques de 25 obus environ. (que 25 ) ...Dont , vu dans site "Marne 14-18.fr" sous la plume de Bernard Berthion, "Armée 1917" :...." C'est à cette époque , le 6/02/1917, que  le canon tira 17 fois en une unique journée La pièce de 380 mm de Semide , était située au nord-est de Navarin....".

 Ensemble à ne voir "qu'une fois la marée descendue" , c'est à dire les blés moissonnés ; ce qui est le cas , ce 15 Aout 2012, beau, chaud; nombreuses traces de pas , déjà.

L'espace est déblayé, entretenu, végétation coupée par des courageux , hélas ISOLES! ( Assoc de Vouziers).

A quand , les conservatoires du Patrimoine ? Quand il n'y aura plus rien ?

.

  - Etant donnée la situation de la piéce :, qui se trouve au fond d'une cuvette entre des collines , les eaux de ruissellement entrainent  la terre des champs alentours , et donc , les parties basses s'ennoyent : soutes, escaliers, salles de gestion, et  elles affouillent le sol : " ya des trous!" .Mais comment remédier à çà ? " ya plus d'sous!" ; pour assainir , il faudrait canaliser ,faire une tranchée, un drain vers le bas du vallon , reconsolider la dalle béton, et exproprier le cultivateur pour prendre un chemin de un mètre de large sur 50 mètres de long! ; et des imbéciles mettraient  encore le feu à ses blés, qui jouxtent, en y jetant un mégot ( et de cloppes pourries achetées en contrebande !) aprés les avoir foulé!  A Pillon , il y a des papiers-bouteilles-m... à côté des sacs à ordures !...... La soute à obus est supposée à droite, la plus prôche du tonnerre de la piéce (l' obus est long  environ 800 - 850 kg, c'est du 380 mm , lourd , donc chemin le plus court ) ; la soute à poudre, ou charges est supposée à gauche, les gargousses étant nécessairement fragmentées en plus ou moins grandes -petites charges ( quelquefois , çà tourne à "l' épicerie" ,avec des" calculs d'épicier"- sens, vitesses du vent suivant les niveaux, températures des poudres, degrés d'humidité , âge du capitaine...; il y  en a certains qui mettaient les obus, à 3 km, 15 km de distance de tir , " à la main"!  hop-là!, à la carte, par dessus de tout , sans voir ; et l'obus tombait pile-poil  -   ).....Exemple de tirs trés précis :- Monts Cornillet , et tunnels allemands , 1917 ( combats liés à l 'offensive dite " du Chemin des Dames" ) : aprés diverses observations aériennes françaises , un trou d'aération des tunnels allemands a été repéré ; l'artillerie française a fini  par "enfiler " ce trou avec un obus de 400mm, tiré  de quelques 15 km ; ce qui a entrainé l'explosion de l'obus dans le tunnel et la mort horrible d'un bataillon de jeunes soldats Allemands ( restes extraits vers 1975, puis vers 1990)

Les appros  de la pièce de 380 mm devaient certainement venir par une V.F arrivant au bord de la cuve, par le chemin au pied d'un flanc boisé, certainement artificiel ; V.F ôtée ; ; une locomotive poussait 5 -6 waggons plats, à 5 - 8 km/heure , sur une V.F " de circonstance" , à traverses en fer, comme celà se faisait , c'est plus pratique , surtout pour apporter le tube :une vingtaine de mètres de long et une quinzaine de tonnes.

Croquis canon de profil , de dessus sur : page "cimetiéres militaires du secteur de Vouziers" par site "champagne1418.pagesperso-orange.fr". Egalement , à voir : site du canon de Zillisheim , " lieux- insolites.fr", bien-bien.

  .....Mais çà n'est pas "la Grosse Bertha" , comme certains le disent , et certains se gargarisent :" la Grosse Bertha est ch' nous!" ; non ,Bertha n'est pas là ; çà n'est qu' un gros canon de marine ; certes gros ,mais çà n' est pas elle.( déception ) . Non ; la " Grosse Bertha" , Dicke Bertha, Wikipédia : " c'est un mortier lourd , datant de 1907 , et 1911, modifié pour la " route", de 420mm, obus pour casser  deux à trois mètres de béton armé - des forts belges , et français ; rendu transportable  en 1911 , par fractionnement de la piéce, et transport de la dite par chariots tractés par six tracteurs( !!!) Benz à pétrole ( et non à vapeur !), : un pour le tube de 20 tonnes, un pour l'affut, un pour  le bouclier , manoeuvres -etc , un pour le socle, un pour la chèvre de montage, un pour les fourbis divers-pointage, niveaux etc; le tout -  en cortège , suivi par les 283 bonhommes, officiers, artilleurs, ingénieurs , à pied , pour deux pièces de 420 mm .Un jour d'installation, un quart d'heure de chargement d'un obus de 420mm , d'une tonne,150 kg d'explosifs , une petite minute de course pour arriver sur l'objectif , à 5km ou 9 km ,; quand l'obus arrive, pénètre  et pète : le fort est mort-mort : voir Fléron , Pontisse,ou .., ou Hautmont-Maubeuge, Leveau.( 25 obus de 420mm..( par contre , le fort de Moulainville-Verdun recevra plus de 320 coups de 420mm , et n'en mourra pas !)  Autre cortège, suivant derrière , les obus et les poudres - raisons pour lesquelles les tracteurs ne sont pas à vapeur , mais à essence : car qui dit à vapeur, dit escarbilles; qui dit escarbilles, prés des poudres , même bien emballées, dit  qu' à plus ou moins brève échéance : grand boum et grand feu d'artifice !

Se rappeler des trains de voyageurs de 1950 - 1970 , tirés par une vraie locomotive - Pacific 231 , ou autre, 240 , ...:quand on baissait les vitres du waggon , avec  inscrit au bas " Nicht hinauslehnen- verboten", et " E pericoloso sporgerssi" ( " où sont-elles ces magnifiques plaques en laiton ???"), avec les escarbilles , en mettant la tête à la dite fenêtre, on était bronzé et transformé en ramoneur, avec des pétons dans les cheveux, sur les fringues, ou plus grave - dans les yeux ...( et en revenant dans le compartiment , sale et noirçi,  on ramassait une paire de claques ou un coup de pied au cul !)  ( et maintenant, on appelle le SAMU , on arrête le train , et on porte plainte contre la SNCF....) .("La bête humaine" , avec Jean Gabin, etc )

  canon semide-cuve ds blés collinessemide canon 380mm Max      -semide sortie-soute aux poudres
 autre soute latéralesoute à obuscuve du tube de 380mmsoute latérale gauche,90 cm hautescalier vers les soutes-danger-semide-cuvelage 380mm

Hopital allemand de Sugny . 

Rien à voir avec la Ligne Hindenburg, mais avec le front allemand de Champagne ; mais , c'est  situé " à un jet de pierre" : 5 km , des positions de Falaise ; l'oublier serait faire injure aux malheurs de la guerre, et à la technique allemande ! Il est situé sur-contre un front de côte tourné vers le Nord, donc à contrepente , entre Sugny , Contrauve et Mont Saint-Martin, dans les champs . Accés dans Sugny : sud du village, Rue du Lion -petit panneau, puis chemin de terres (quand c'est sec ,çà roule; quand c'est mouillé, mieux vaut regarder la butte de loin, au pied du bois, pour cause de craie, glissante)..

 Construction en "'escalier", deux " terrasses";  fini -construit- terminé le 9 octobre 1917 , compagnie sanitaire 635 aidée par Régiment de Saxe 243 , 9em Landwehr Division , III eme Armée Von Einem , qui tenait depuis janvier 1917 le front de Bétheny à  l'Argonne soit 52 régiments soit 17 divisions.  Hopital en partie encasematé, par creusement partiel dans le front de côte ; relié par V.F de 60 cm ( il y en avait partout). Construction en " sérieux" , et avec l'intention , inconsciente peut-être, de s'installer en France -"glücklich wie Gott im Frankreich".( Armée du général Von Einem ,  général qui portait également le nom de sa femme: Von Rothmaler ....bizarre? warum!).

Dés l'échec des offensives les 15 et 16 juillet 1918, repli le 3 octobre devant la IV eme armée-Gouraud ; combats sur la Ligne Hindenburg ( çà y est , le lien est fait !) et Vouziers est détruit aux 3/4 . Collection Serge Van Reuterghem , de Sugny .Tableau repris.

 Dommage que celà ne soit pas connu  ou pas assez ; une infirmerie de campagne serait refaite-reconstituée à Orfeuil - zones arriéres du front , à une quinzaine de km du feu ; c'est en parlant avec quelqu'un - l'air sympa -  à la fête des labours à Corbon-Saint-Morel , ce 15 Aout 2012 ,que :- " Allez voir le lion à Sugny; c'est une stéle, c'est tout ce qu'il reste d'un hopital allemand enterré; c'est par là, sur la carte..." .

 - Un autre site , reconstitué , est fait à  " Main de Massiges" : tranchées, abris, barbelés, etc .Mais , mais, vu sur blog, plume de Eric Marchal, assoc de réfection : " de la casse , des bris, des vols ont été commis dernièrement sur le site de reconstituttion" !  Décidement , on laisse beaucoup trop de place ( et de vie  , ou liberté )  aux imbéciles qui cassent tout ! ....( Cà pourrait changer bientôt!....)  A relier avec le colloque  du 22 Juin 2012 - Sedan - sur les monuments allemands et français de la Grande Guerre , et "comment les garder ?" Apparemment , des courageux ( mais ISOLES !) le rapiécent.sugny  Krankenhaus 1917-18, rue du Lionsugny- deustche krankenhaus    sauvegarde Assoc Patrimoine Vouzierssugny hopital militaire de campagnele monument Lion,stéle béton-malade A Voir , "  en passant " dans le coin , sur la D 41 juste au Nord de Sugny : un ancien parc d'artillerie (et autres,) relié par V.F militaire (ôtée aprés 1918) , avec deux blocs "de garde",'et un cheval, terrain tout tourmenté.sugny-dépot ART,jetée ex V.H, blok

 vsocle de la stéle Autres bloks de garde, de dépot prés du PN 66, nord de Monthois, dont un, vers les silos / V.F, construction "olé-olé" , toiture en madriers de bois, béton dessus, flancs "en sucre" ,route vers Briére                                               Nord Monthois PN 66/ VF Challerange sugny-nord,blok,ex VF,parc Artillerie/RoutePN 66, blok de garde bâti

reste du mur du fond-entréesugny-hopital militaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site